Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience de navigation.
En continuant votre visite sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus

A+ A-

 

Ressourcez-vous en Dombes Côtière

Le plateau de la Dombes, d’une superficie de 47 656 ha, est remarquable par la multitude d'étangs qui le composent et les nombreux oiseaux qu’ils abritent en période de migration. Depuis 2006, la Dombes est classée en zone Natura 2000.

Un classement Natura 2000 pour préserver une zone sensible

Le réseau Natura 2000 est un ensemble de sites naturels européens, terrestres et marins, identifiés pour la rareté ou la fragilité des espèces sauvages, animales ou végétales, et de leurs habitats. Natura 2000 concilie préservation de la nature et préoccupations socio-économiques. 

En France, le réseau Natura 2000 comprend 1 758 sites (voir le site du Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie.) La Dombes a été classée en zone Natura 2000 par l’arrêté du 12 avril 2006. 

La Dombes, plateau aux mille étangs

Les étangs qui rendent la Dombes si célèbre ont été créés artificiellement, dès le 13ème siècle. On en compte aujourd’hui environ 1 100, répartis sur 67 communes du département de l'Ain. Ces étangs sont alimentés par les eaux de ruissellement et les pluies. Un système de chaîne d'étangs, dont le fonctionnement dépend de l'accord de tous les propriétaires,s'est établi au fil du temps pour compléter leur remplissage. L'exploitation traditionnelle des étangs de la Dombes constitue une de ses originalités : elle fait alterner deux phases : l'évolage (phase de mise en eau des étangs) et l'assec (avec en général mise en culture).

Une zone majeure d’accueil des oiseaux

La Dombes est une des zones humides les plus importantes en France. Elle est inventoriée comme Zone importante pour la conservation des oiseaux (ZICO).
3 critères font de la Dombes une zone humide favorable aux oiseaux d'eau d’importance internationale : la diversité des espèces d'intérêt communautaire qui s'y reproduisent, l'importance des effectifs de ces espèces, et l'ampleur des stationnements d'oiseaux d'eau en migration et en hivernage. 
 On recense par exemple sur le site le Grèbe à cou noir, le Bihoreau gris, le Crabier chevelu, l’Aigrette garzette, le Blongios nain, le Héron pourpré, la Cigogne blanche, la Guifette moustac, le Busard des roseaux et l’Échasse blanche.
La Dombes accueille également d'importantes populations d'oiseaux migrateurs, essentiellement des anatidés.